Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Les lectures de pasdel

Les lectures de pasdel

Mes lectures, mes coups de coeur, mes humeurs... voici ce que vous retrouverez dans mon blog.


Le reve mexicain

Publié par leslecturesdepasdel sur 21 Janvier 2013, 20:25pm

Catégories : #BD


Scénario de Ramon de Espana

Dessin de Bartolomé Segui

Edition Paquet

114 pages





 

 

 

 

 

 

 

 

  Port Vell et Las Ramblas  grouillent d’activité sous les yeux de Christophe Colomb. Un marin anonyme débarque à Barcelone, Oscar. Un bail qu’il a disparu de la circulation. Depuis l’échec de son groupe de rock, il connait une vie de Bohême. Naviguant d’échec en déconvenue, flottant entre drogue et alcool, il passe son temps à se chercher, à trouver une raison de vivre.

 

http://images.empreintesduweb.com/vignette/1358799177.jpg

 

  Et voilà qu’un beau jour après huit ans d’absence, il débarque chez son ami Carlos alors en pleine déprime. Carmen, un top model l’a quitté il y a quelques mois, ses rêves d’écritures se brisent sur son manque d’ambition, son absence de volonté. Il tente de combler ces vides dans son job de publicitaire, mais ses échecs répétés l’entrainent peu à peu dans un renoncement de cet état de fait. Il essaye tant bien que mal de résorber son mal-être dans la boisson.

 

 

  Oscar et Carlos vont se retrouver comme au bon vieux temps, au volant d’une Ford Edsel dans les rues sinueuses de Barcelone à deviser de leur passé, de leur vie ratée et de leurs espérances. Oscar voit ses pensées envahies par Santa Teresa, petite bourgade sur la cote mexicaine.

 

A travers un road moviehttp://images.empreintesduweb.com/originale/1358799474.jpg semé d’embuche, ce dernier va tenter de convaincre Carlos de l’accompagner dans son périple. Mais avant toute chose, une escale à Minorque s’impose. Et dans cette ile paradisiaque, toute la réalité va percer. La vie d’Oscar va rejaillir sur son entourage, son passé va saillir au visage de son ami, qui dans un ultime sursaut d’orgueil, dans une unique volition va tenter d’affirmer son existence.

 

 

 

Citation :


 

«  Je n’avais pas de raison de me sentir malheureux… mais je dois avoir un truc qui tourne pas rond dans ma tête… J’étais tellement heureux que je n’avais pas d’autre remède que de disparaitre… » Page 53


 

«  Je n’avais pas besoin d’un génie à mes côtés. C’était toi qui t’obstinais avec la musique, avec la littérature, avec la peinture… C’était toi qui voulais être quelqu’un. Pour moi tu étais quelqu’un ! J’avais besoin de toi. Lucas avait besoin de toi. Et toi tu t’es cassé sans dire un mot… » Page 59.

Commenter cet article

le Bison 22/01/2013 20:12


Ouvre ton coeur, mon amour, et laisse moi entrer...


C'est du Julio ?

leslecturesdepasdel 22/01/2013 20:42



Presque c'est du Flaco Jimenez...



manU 21/01/2013 21:28


J'aurais au moins appris un mot: "volition" !


 

leslecturesdepasdel 21/01/2013 21:31



On apprend à tout age mon p'tiot jeunot



Archives

Nous sommes sociaux !