Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Les lectures de pasdel

Les lectures de pasdel

Mes lectures, mes coups de coeur, mes humeurs... voici ce que vous retrouverez dans mon blog.


Proust contre Cocteau

Publié par leslecturesdepasdel sur 21 Août 2013, 19:44pm

Catégories : #Partenariat

 De Claude Arnaud

Edition Grasset, 203 pages

ISBN 978-2-246-80510-6

 

http://images.empreintesduweb.com/vignette/1377107523.jpg


  « Morts, ils luttent encore pour occuper la plus grande place possible dans nos bibliothèques. »Claude Arnaud se veut prudent et nous prévient illico, il vaut mieux se prémunir car nous allons entrer dans un pays particulier, affichant cet avertissement sur notre route : « bienvenue dans les abysses humains ».


  Deux monstres sacrés vont s’affronter dans ces années 1910, à ma gauche le champion de Combray, qui n’est encore qu’un poids plume, un être malingre, maladif de quarante ans, cheveux plaqués et moustache, Marcel Proust. A ma droite, âgé de  vingt ans, plusieurs succès littéraires, le funambule des arts et spectacles, tour à tour poète, écrivain, peintre, réalisateur, Jean Cocteau. Deux champions gémellaires, nourris au giron maternel, en quête de lumière, de gloire, qui ne souffrent ni  l’indifférence ni la médiocrité. Deux hommes sûrs de leur destin, en quête de la postérité qui n’auront de cesse toute leur vie durant de tendre vers ce but. Un combat en douze rounds que l’on s’étonne d’avoir fini en si peu de temps, une liaison digne de deux amants, une lutte pour la postérité, où amitié et trahison vont de pair. Des corps à corps, des uppercuts, des directs du droit, entre « l’insecte qui vous dévore », qui vous broie et cet Arlequin aux talents multiples qui le desserviront, mais aussi des coups bas.

Une lecture agréable qui nous fait revivre ces ambiances de salon entre dix-neuvième et vingtième siècle, où aristocratie et intelligentsia se croisent. Un essai qui se lit comme un roman, nous livrant certaines facettes de la vie de ces deux écrivains identiques mais si différents. Difficile de faire en si peu de pages un condensé de leurs œuvres, mais l’œuvre de Cocteau semble un peu en retrait dans cet ouvrage ; dommage, car comme l’auteur lui-même, on aurait aimé se prendre pour Cocteau, ne serait-ce que quelques instants, touché du bout d’un doigt son génie.

 

http://images.empreintesduweb.com/vignette/1374045077.jpg

Livre lu dans le cadre de On vous lit tout 2013, en partenariat avec Libfly et le Furet du Nord.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazy 26/08/2013 18:41


D'ailleurs je l'appelle la mante religieuse

leslecturesdepasdel 26/08/2013 18:59



Oui tout à fait.



zazy 25/08/2013 21:13


Unpeu agacée par toutes leurs querelles de vieux beaux, mais autrement, j'ai apprécié

leslecturesdepasdel 26/08/2013 06:00



J'ai bien aimé l'image du Proust dévoreur...



zazy 25/08/2013 20:11


J'aime bien ta chronique. Je dois en faire le com également

leslecturesdepasdel 25/08/2013 20:57



Merci, j'ai vu que tu avais reçu le livre voyageur, qu'en as-tu pensé?



Archives

Nous sommes sociaux !